Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Valentin

 
mardi 24 janvier 2006.

Au Moyen Age, on appelait "Valentin" le cavalier qu’une jeune-fille choisissait pour sortir, le premier dimanche du Carême : c’était la fête des "Brandons". Le Valentin devait offrir des présents à sa compagne, puis ils "brandonnaient" autour de la vigne un brin de paille enflammé enroulé autour d’un bâton, afin que la récolte soit meilleure que celle des années précédentes... car le brandon est ce rameau de bruyère qu’on utilisait pour embraser les friches.

La fête des Brandons existe encore dans certaines régions, pendant laquelle les jeunes s’embrassent avec l’arrivée du printemps, et s’embrasent ...

En Lorraine le 14 février, les jeunes-hommes dressaient une liste de galants et inscrivaient devant chaque nom, sans consulter la jeune fille, le nom d’une fiancée éventuelle. Cette coutume, la "Saudée", devait durer un an ! Le Valentin offrait des cadeaux à sa bien-aimée, le plus souvent des cartes illustrées. Une loterie de bouteilles de vin venait réchauffer l’atmosphère de cette fête populaire.

Sophie, poesie-amour.com