Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Un câlin le matin ça fait du bien

 
jeudi 1er janvier 2004.

(JPEG) Un câlin le matin ça fait du bien
Un bisou là tout doux dans le cou
Un baiser bien trempé bien sucré
Au saut de l’oreiller

Un bon bol de café, une tartine de miel
Me voici ton abeille
Je butine et te pique juste pour goûter
Le nectar royal dont je me régale

J’ouvre un œil et je te vois qui ris
Mes grimaces t’amusent tu me chatouilles
Je me sauve tu m’attrapes
Et on roule me voici près de toi
Tiens tu es bien sur de toi
Hé hé le téléphone qui sonne
Interrompt notre bataille

Les cheveux en bataille tu réponds
Je t’embête c’est pas chouette
Mais j’aime ça
Tu rouspètes je rigole
Tu deviens tempête
Je m’envole moi ta perdrix
Sort du lit c’est toujours comme ça
Avec moi ta casse pied attitré

Et puis instant de douceur
Tu me serres fort contre ton cœur
En réalité c’est pour mieux me pincer
Mais pour cela il faut d’abord m’attraper
J’avais bien deviné à ton regard moqueur
Que tu te vengerais

morjane