Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Désabusées sont mes pensées

 
jeudi 1er janvier 2004.

Désabusées sont mes pensées
Un peu fanées et fatiguées
La mine réjouis je ris aussi
Du rire aux larmes qui me désarme

Je regarde la neige qui vient de tomber
J’ai encore froid mon cœur gelé
Mes mains sont chaudes par le café
Mon regard est vide sans pensée
Je me suis un peu déconnectée

J’ai pris le vol qui s’offrait
Vers une année qui s’est achevé
Je ne sais qu’en penser

De la tristesse beaucoup de bonheur
De la tendresse à en avoir peur
Et puis l’oubli des larmes aussi
Et les soucis assorties

Je ne sais pas comment je suis
Je ne sais plus trop qui je suis
Comme un tiroir qui reste bloqué
Qui n’a pas envie de coulisser

Fouiller les mots de ma mémoire
Chercher et puis ne plus rien voir
Ce qui est enfouis est bien trop caché
Même en le cherchant faut le trouver

Je mets des maux sur mes pensées
Et mes pensées sont comme des cris

Je ne sais pas ce qui m’arrive
Je suis juste un peu à la dérive
Loin de mon nid, j’ai froid aussi

Une journée va commencer
Je vois la neige en train de tomber
Un doux flocon vient se nicher
Et disparaître en un soupir
L’horizon va se blanchir
Et ma vison va s’éclaircir
Le soleil viendra vers moi
Tout doucement me caressera
Je ne bougerai plus, je savourerai
Et resplendirai à travers lui

© morjane