Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Censure levée sur "L’Epi monstre" de Nicolas Genka

 
"L’Epi monstre" de Nicolas Genka a été publié en 1961 et a été censuré six mois plus tard. Ce livre décrit des liens incestueux d’un père avec ses deux filles. La censure vient d’être levée par un arrété paru au journal officiel.
lundi 1er août 2005.

Le ministère de l’intérieur, par un arrêté paru au Journal officiel du 25 juillet, vient de lever l’interdiction qui frappait le roman de Nicolas Genka, L’Epi monstre, depuis le 6 juillet 1962. A cette date, Roger Frey, ministre de l’intérieur du général de Gaulle, interdisait la diffusion de ce livre, publié six mois plus tôt, sans motiver sa décision.

Edité par Christian Bourgois chez Julliard ­ - après avoir été refusé par treize éditeurs - ­ ce récit lyrique et déclamatoire écrit par un jeune homme de 25 ans, avait pour thème l’inceste d’un père avec ses deux filles. Cette vision de la cellule familiale, lieu de violence et de transgression, préfigurait la révolte de Mai 68. Préfacé par Marcel Jouhandeau, le livre avait été remarqué par Jean Cocteau, Vladimir Nabokov et Pier Paolo Pasolini. Sollicité par l’auteur, André Malraux, ministre de la culture, n’intervint pas.

En janvier 1999, les éditions Exils, en dépit de cette interdiction, avait réédité et mis en vente L’Epi monstre , avec une introduction de Jacques Henric qui rappelait l’affaire et stigmatisait "l’imbécillité triomphante" de cette censure. Quelques mois plus tard, Flammarion rééditait à son tour un autre roman de Nicolas Genka, Jeanne la pudeur, qui avait été récompensé par le prix Fénéon en 1964.

Source : lemonde.fr