Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Bien au-delà du temps

 
mardi 30 juillet 2002.

Bien au-delà du temps
Au-delà du vent
Je suis un oiseau sage
Volant a contre courant
Que m’emporte les flots
que me noient les salauds
Je poursuis ma campagne en sifflotant

Une rivière la campagne
Ton reflet dans le temps
Je survole la montagne
Mon esprit va devant
Parcourant les plaines et les torrents
Que m’importe les pierres
Je suis au-delà du temps

Parcourant l’idéal de ma vie endormis
Parcourant les méandres de mes pensées
Picorant ta sagesse par grappille c’est si bon
Je continue ma route survolant le temps
Une rivière de diamant je me jette dedans
Ma douleur m’accompagne
Je me noie dedans
C’est le sang qui s’enfouis
dans ma rivière de diamant
Bravant toutes les montagnes
mon amant m’attend

Au-delà la montagne
Au-delà du temps
Libérer de mes chaînes
Je retrouve le sommet
Respirer la solitude
Qui me tient chaud dedans
Je n’ai pas peur de l’altitude
Mon amant m’attend

Au-delà de la montagne
Un diamant étincelant
Un corail plein de sang
S’empale lentement
Un aigle de passage
Attend lentement
Que mon coeur défaille

© morjane