Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

« Le livre du prince Shang » de Shang Yang

 
L’événement le plus marquant de l’histoire du Qin avant le IIIème siècle avant JC fut l’arrivée au pouvoir de Shang Yang. Shang Yang était un fervent partisan de la philosophie de Han Fei Zi, qu’on considère comme le premier à avoir décrit l’idéologie connue sous le nom de Légisme. Le Légisme affirme que tous les Hommes sont fondamentalement égaux et que des lois rigoureuses et des durs sont nécessaire pour maintenir l’ordre.
samedi 16 juillet 2005.
 
Le livre du prince Shang  de Shang Yang - 4.4 ko
Le livre du prince Shang de Shang Yang

Composé au IVe siècle avant notre ère par Shang Yang, le ministre du royaume de Quin, Le Livre du Prince Shang est l’exposé théorique du système politique et administratif qui devait permettre de réaliser l’unification de la Chine et de la doter d’un système étatique si efficace qu’il dura plus de vingt-trois siècles...

À la manière de Machiavel qui débarrassa la politique de l’encombrante présence de Dieu et de la morale, Shang Yang examine, sans passion et sans concession, les moyens de faire régner l’ordre absolu. Avec une inexorable logique, il démontre que seule la plus impitoyable répression peut atteindre ce but.

Il préconise l’instauration d’un système d’espionnage mutuel et indique comment ôter aux hommes la faculté de réfléchir : il n’est que de les abrutir par le travail. La liberté d’expression doit être rigoureusement proscrite. Dans la mesure où elle permettrait l’accumulation des biens, l’agriculture doit s’accompagner de la guerre. Celle-ci joue un rôle mobilisateur tout en éliminant les surplus, les loisirs. Lorsque les citoyens ne seront plus que des automates, l’ordre parfait se trouvera enfin réalisé. Le Livre du Prince Shang, l’un des plus profonds traités de politique de l’Histoire, a gardé toute son actualité et tout son pouvoir de fascination. Dans une prose vigoureuse, émaillée de formules étincelantes, Shang Yang nous dévoile ingénument la vraie nature du pouvoir étatique.

Source : eurasie.net