Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Harem, par Dora Mossanem

 
Pour son premier roman, Dora Mossanem a choisi Harem, en toute simplicité. Elle a bien fait puisqu’elle en honore toutes les promesses : opulence, exotisme, mystère, complots, amour et luxure...
samedi 9 juillet 2005.

Iranienne née en Israël et exilée aux Etats-Unis depuis la révolution islamique, Dora Mossanem raconte le destin de trois générations de femmes dans une ville persane à l’époque de Tamerlan (1336-1405). Il y a d’abord Rébecca et ses yeux d’améthyste, enfant pauvre mariée de force à un forgeron brutal du quartier juif. Elle finit par vendre des étoffes, ses charmes et... sa fille, qu’elle fait entrer au harem du chah. Grâce à ses os qui chantent et à ses yeux de miel, Poudre- d’Or devient la favorite et donne au sultan une fille aux yeux rouges : Jai, princesse albinos au caractère implacable, qui régnera sur l’Empire.

Dans cette saga voluptueuse, les palais sont d’or et de jade, les bazars sentent l’urine et les épices, les roses noires exhalent un parfum érotique et dangereux. L’exubérance orientale le dispute au merveilleux, comme dans le meilleur conte des Mille et Une Nuits.

Par Anne Berthod, lexpress.fr