Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Werner Herzog dans les pas de Bouddha

 
Werner Herzog, réalisateur de « Aguirre, la colère de Dieu » a promené sa caméra au bord du Gange à Bodh-Gaya, le village indien où, voici 2 500 ans, le prince Siddharta devint Bouddha, « l’Eveillé ».
mardi 5 juillet 2005.
 
Werner Herzog dans les pas de Bouddha. - 4.1 ko
Werner Herzog dans les pas de Bouddha.

Un documentaire sur le boudhisme réalisé par Werner Herzog ! Le projet a de quoi intriguer, tant l’univers fictionnel du cinéaste allemand, plein de bruit et de fureur, semble à l’opposé de la mesure, de la sagesse et de l’éloge du vide prônés par les trois « Véhicules. En 2002, le réalisateur de Aguirre, la colère de Dieu a promené sa caméra au bord du Gange à Bodh-Gaya, le village indien où, voici 2 500 ans, le prince Siddharta devint Bouddha, « l’Eveillé ».

Herzog a rencontré des pèlerins venus se recueillir près de l’arbre de l’illumination. Avec l’accord du dalaï-lama, il a pu filmer les rites de « l’initiation de Kalachakra » ­ une cérémonie de purification par laquelle les disciples espèrent atteindre les sphères supérieures de méditation. Le voyage de la Roue du temps se poursuit au pied du mont sacré Kailasch au Tibet et, plus inattendu, dans la ville autrichienne de Graz, où la très active communauté bouddhiste a réussi à faire venir le dalaï-lama.

Les images, contemplatives et parfois somptueuses, traduisent la fascination de Herzog pour cette quête spirituelle et ses symboles comme le mandala, le tableau de sable éphémère qui, une fois achevé, sera balayé d’un revers de la main pour signifier la vacuité de toute chose. Mais avec une diffusion programmée sur Arte à 1 h 30 du matin, il n’est pas sûr que la répétition des scènes, le rythme lancinant du montage et la litanie hypnotique des mantras de ce documentaire conduisent à « l’Eveil ». Plutôt au sommeil...

Par Samuel DOUHAIRE, liberation.fr