Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Pas de Busherie, please !

 
Le pouvoir des mots
Contre le pouvoir des Dollars
Le pot de terre contre un pot de fer
Un homme a décidé de partir en guerre
Nous sommes des millions à lui dire non !
Et pourtant
Nous ne sommes rien contre un être si puissant
Qui détient le pouvoir
le pouvoir de l’argent,et de décider de la vie des gens
mardi 4 mars 2003.

A coups de dollars il inonde la terre
Pour des barils de pétroles il partira en guerre
Qu’importe la vie et qu’importe le sang,
Qu’importe la justice puisqu’il décide de l’ appliquer ; au gré de la nationalité
la vie n’existe pas à part celle de ses gars.
La souffrance qu’il inflige a des gens qui ont faim
Qui sont déjà dans l’enfer de l’embargo
Ils n’ont rien pour s’assurer une vie digne de ce nom
Ils vivent sous un terrible despote qui les a mis tous a ses bottes
qui n’hésite pas à les tuer si ’ils montrent le moindre signe de velléité
Et puis malgré cela arrive le seigneur de la guerre
Celui qui combat tout ces forces du Male
Ils décident que ce sera pour demain "allez les gars
Allez donc au combat je veillerais bien ça"
Une mine de pétrole foulera sur mes pieds,
oh ! oui j’en veux bien pour me servir d’oreiller"
L’or noir à boire et puis le coin me plait bien
je pourrais surveiller qui a éternué"

Et qu’on soit des millions a lui dire non
Le fait bien rigoler il en a rien à cirer
« Faites du bruit les enfants »
« Moi mes gars, je les place
Ils seront bien placé quand on va attaquer »
« Des civils dans ce pays de ruine ?
Des mutants ils ont rien sous la dent
Ils sont maigre affamé attaché et lies
A Saddam le tyran qui n’en a plus pour longtemps
Deux tyrans se rencontrent
Pour un drôle de bal
Où les invités à l’insu de leurs plein gré ne veulent pas y aller
Alors la mariée ne veut plus danser ?
Et qui donc fera le premier pas ?
Ben nous voila dans de beaux draps !

© 4 Mars 2003