Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Douceur du jour qui s’enfuit

 
Douceur du jour qui s’enfuit
Douceur de la vie qui tisse aussi
Et laisse en moi des empreintes de toi
Un mot couleur parfum de bonheur
Un mot d’amour comme du velours
Un mot charmant et j’attend
Un mot qui rit vive la vie
lundi 30 mai 2005.

Douceur du temps qui vient lentement
Danser des mots couleur du temps
Un peu voilé regard irisé
Tu me fais rire je voulais te dire
Sais tu que ton regard
A captivé mon âme un soir
Et que depuis prisonnière
Tu erres dans mon cœur de mille manières

Douceur du vent un court instant
Un alizé qui vient se poser
Caresser mon cœur comme un baiser
Une plume légère s’est déja posé

Comme une caresse d’un soir une nuit d’été
La lune improvise une ronde dans le ciel
Les étoiles scintillent une à une
Et décorent mon ciel illuminé
Comme un arc en ciel sur un matin d’été

Et la vie se repose lentement
Et le souffle du vent s’enfuit prestement
Et laisse le silence répandre en douceur
Des pétales de bonheur dans mon coeur
Comme une pluie dans un désert,
Comme un rayon de lune
Qui traverse le ciel à l’envers
Et habille de lumière le soleil endormis

Douceur du jour qui s’est enfuit
Douceur de la vie qui tisse ainsi
Et laisse en moi des empreintes de toi.
Comme un doux regard dans un miroir
Comme une caresse sur un regard adoré
Douceur de la nuit vient doucement se poser
Tel un oiseau bléssé qui vient se reposer
Sans un cri sans un bruit
juste une goutte de silence dans un monde agité,
Juste le silence de la paix, si plein de sérénité.

©morjane