Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Le ciel était si plein de lumière

 
mardi 17 mai 2005.

Le ciel était si plein de lumière
Il irradiait de mille feux
A mon regard perlait une larme
Vers l’océan, regard troublant

Je naviguais au travers mon coeur
Dans un monde étrange et si tranchant
Acéré comme un regard de l’âme
Qui scintillait comme un diamant

Comme une ondée un doux câlin
D’un océan qui me rends bien
La force vive qui m’anime
Et qui rejette au lendemain
Mon destin

Dansent dansent les vagues et je dérive
Un peu plus loin au gré du vent
J’accroche ma larme en oriflamme
Comme un talisman pour le présent
D’un onde qui serait douce comme le vent

Vogue, vogue mon âme s’envole
Un peu plus loin à chaque instant
Je me laisse porter par le courrant
Et quand arrive l’heure du crépuscule
Mon cœur dérive en miniscule
Comme une virgule qui est séparé
Un court instant de son sujet
un peu perdu un peu troublée
Je le laisse dériver à son gré

Chante chante mon âme
Et laisse encore voguer
La flamme comme une vestale
Elle va veiller et éclairer encore
Dans son immensité toute la voie lactée
D’or et de lumière elle va éclairer la Terre

©morjane