Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Je suis l’oiseau sur une branche

 
Je suis l’oiseau sur une branche
Je suis le vent qui se déhanche
Je suis l’oiseau de paradis
Qui apporte la pluie aussi
vendredi 29 avril 2005.

Je suis si froide qu’un glaçon
Je suis divine de colère
J’illumine toute la terre
De coups de tonnerres
Est-ce que j’ai l’air d’un oiseau
Est-ce que j’ai l’air ou les paroles
Je suis aussi une mélodie
De vie

Et puis parfois au détour de la vie
Un nuage passe et assombrit
Même l’éclair s’envoie en l’air
Coup de tonnerre il désespère
D’être encore sur terre
Vive la mer

Alors les voiles se mettent en berne
Couleur de deuil et de cercueil
L’écume fait rage
Ciel un naufrage ?

Un parfum d’éternité
Voiles aux vents
Je veux tout le temps
Voyager
Sur cette mer déchaînée

Une mouette vient frapper
De ses ailes mon regard envolé
Et sur une île des enchantées
J’ai accostée le cœur léger
L’air est emplis de sérénité
Mon ancre ici s’est déposé.

© morjane