Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Mahmoud Darwich : La nuit du hibou

 

La nuit du hibou

C’est un présent que le passé ne rejoint pas
Arrivés à la limite des arbres, nous avons réalisé que nous n’étions plus capables d’attention
Et nous retournant vers les camions, nous avons vu l’absence
Empiler ses objets choisis et dresser
Sa tente éternelle autour de nous

dimanche 17 avril 2005.

C’est un présent que le passé ne rejoint pas
Le fil de soie coule des mûriers
Lettres sur le cahier de la nuit. Seuls
Les papillons éclairent notre hardiesse à descendre dans _ la fosse des mots étranges
Cet homme de peine était-il mon père ?
Je parviendrai peut-être à me tirer d’affaire
A naître de moi-même
A choisir pour mon nom des lettres verticales

(...)

C’est un présent qui passe
Ici, les étrangers ont suspendu leurs fusils aux branches d’un olivier
Apprêté un dîner rapide de boîtes métalliques
Puis ils se sont élancés vers les camions

(...)

Extrait de "Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ?" De Mahmoud Darwich

Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ?

Traduit de l’arabe (Palestine) par Elias Sanbar 127 pages

Titre original : Limâdhâ tarakta al-hisân wahîdan Editeur original : Riad El-Rayyes Books Ltd, 1995

Arles, Actes Sud, 1996