Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Le Coeur d’un enfant

 
(JPEG)
samedi 3 mai 2003.

Qu’y a-t-il de plus fragile
Que le cœur d’un enfant,
Et pourtant certain bafoue
Sans vergogne l’innocence

Sans pudeur ni respect
Sans émotions
Oubliant qui ils sont
Ne deviennent que des êtres
Immondes,que des rats sans fois ni loi

Le sourire d’un enfant
Et la terre resplendit
Et son rire cristallin
Vous enchante et c’est bien

Une caresse un bisou
Un chagrin
Il se niche vous embrasse

Et c’est divin

S’attaquer à l’enfant
Qui sera l’adulte de demain
C’est user de sa force
Qui n’est qu’apparente

C’est un acte de faiblesse
dont les lâches usent parfois
Et la loi peut parfois
leur montrer Du doigt
Qu’il ne faut pas toucher à ça

Se venger est un acte de grand

Alors pourquoi s’attaquer aux innocents ?
Dans ce monde qui va parfois
A reculons,je sais plus ce qui se passe
parfois

Un beau jour tous les masques tomberont
L’innocence souillé sera lavé
La pureté ça existe moi j’y crois

l’Amour le respect un peu d’humilité
n’ont jamais tué les gens.

Nous sommes tous sur cette terre
De passage
Alors pourquoi y faire tant de dégats ?
Pour un orgueil bafoué ?
Un honneur à sauver ?
Alors pourquoi s’attaquer aux innocents ?

Où est l’acte de bravoure ?

morjane