Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Desnos vu de profil : Le Dernier poème

 
vendredi 1er avril 2005.

J’ai rêvé tellement fort de toi,
J’ai tellement marché, tellement parlé,
Tellement aimé ton ombre,
Qu’il ne me reste plus rien de toi.

Il me reste d’être l’ombre parmi les ombres
D’être cent fois plus ombre que l’ombre
D’être l’ombre qui viendra et reviendra
dans ta vie ensoleillée.

Robert Desnos


Ce poème, attribué à Desnos dans Domaine public (paru en 1953) n’est en fait que la retraduduction en français d’une traduction tchèque de "J’ai tant rêvé de toi...".
La légende voulait qu’il s’agisse du dernier poème de Desnos, écrit pendant sa déportation.