Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Stuart Merrill

 
Stuart Merrill est né à Hampstead, près de New York, en 1863 et il est mort à Versailles, le 1er décembre 1915.
jeudi 7 avril 2005.

Stuart Merrill participa activement au mouvement symboliste et il fut, des poètes de son temps, l’un de ceux qui s’est le plus intéressé au caractère purement musical de la poésie, ce qu’une pièce comme Nocturne fait particulièremnt bien sentir. Merrill a collaboré à des revues comme Le Décadent, La Wallonnie et La Vogue. Il a aussi traduit en anglais de nombreuses œuvres françaises dont quelques-unes d’Aloysius Bertrand, de Baudelaire, de Mallarmé et de Huysmans.

(JPEG)

" En M. Stuart Merrill on découvre le contraste et la lutte d’un tempérament fongueux et d’un cœur très doux, et selon que l’emporte l’une des deux natures, on entend la violence des cuivres ou le murmure des violes...M. Stuart Merrill ne s’est pas embarqué en vain, le jour qu’il voulut traverser les Atlantiques, pour venir courtiser la fière poésie française et lui planter une fleur dans les cheveux." (Rémy de Gourmont)

Notons enfin qu’après un séjour de trois ans (1897-1900) dans son pays natal, Merrill exprima des convictions socialistes qu’on retrouve entre autres dans sa Visitation à l’amour.

Principaux recueils : " La forêt bleue " 1883, " Modernités " 1885, " Les Griseries " 1887

Source : web et poetes.com