Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Comme un oiseau bléssé

 
Comme un oiseau bléssé,
J’ai longtemps erré
Avant de te rencontrer
Tu as sus par tes mots
Soigné mes blessures
Et panser mes plaies.
samedi 6 décembre 2003.

Tes douces caresses
Que tu me fais sans cesse
Ces nuits de baisers
Où je vais noyer
Mon trop plein de tendresse

Toutes mes larmes
Qui étaient en moi
Telles des lames
Et qui me transperçaient
Parfois.

Tu as sus réduire à néant
Tous mes tourments

J’ai longtemps erré
Je me suis perdu
Je t’ai pas vraiment cherché
Je vivais simplement

On s’est reconnu
Sans un mot sans le dire
On a sus
Et c’est vraiment du délire

Nous étions des amants
Avant de nous aimer
Et depuis je renais
Lentement à la vie

Je ne veux plus panser
Mes pensées et mes gestes
Je revis,ça me suffis.
Tu es mon roY, mon amant
Aimons nous encore !

Même la nuit quand on dors
ton amour est là
Je ne connais plus le froid
Toutes ces nuits glaciales
Hantés par ma détresse
Je n’ai plus que l’ivresse
De toute ta tendresse.

Je ne veux rien oublier
De tout mon passé
Il me servira
A ne penser qu’à toi
Je n’oublierai pas

Le froid qui étais en moi
Nous allons refaire
Notre vie à l’envers
Et puis peu importe
Le début ou la fin
Nous allons nous aimer
Pour l’éternité

© morjane