Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Yasmin de Kenneth Glenaan

 
A travers le portrait d’une jeune-femme d’origine pakistanaise, déchirée entre son désir d’intégration et son rejet, "Yasmin", un film du Britannique Kenneth Glenaan, dénonce la vague d’islamophobie et les attaques racistes qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001.
mardi 5 avril 2005.
 
Yasmin de Kenneth Glenaan. - 4.4 ko
Yasmin de Kenneth Glenaan.

Distingué aux festivals de Locarno, en Suisse, et de Dinard (Ille-et-Vilaine), présenté au Festival d’Edimbourg, "Yasmin", sort pour la première fois en salles, mercredi, en France.

"Je voulais réaliser un film positif sur la communauté musulmane, de manière à dénoncer l’islamophobie croissante à la suite de la tragédie du 11 septembre", déclare Kenneth Glenaan, un réalisateur dans la lignée sociale et humaniste de Ken Loach.

"Yasmin", remarquablement interprétée par Archie Panjabi, vit une double vie, tiraillée entre son aspiration à la modernité et sa famille, ancrée dans les traditions. A la maison, elle porte le voile et a accepté, par respect pour son père, un mariage blanc avec Faysal, un cousin très fruste venu du Pakistan, dont elle divorcera dès qu’il aura ses papiers.

Mais dès qu’elle s’éloigne du quartier où vit sa communauté, Yasmin - qui est née sur le sol britannique - enlève son hijab, enfile un jean et va au pub avec John, Britannique bon teint.

Après les attentats du 11 septembre, dans la paranoïa ambiante, elle devient suspecte aux yeux de ses collègues et, d’employée modèle, elle passe au rang de bouc émissaire, victime de harcèlement et de plaisanteries racistes.

Un jour l’innocent Faysal est arrêté au cours d’une violente opération commando et interné dans un centre. Il est soupçonné d’être un terroriste pour avoir longuement téléphoné à Karachi, à son frère enseignant dans une école qui a reçu des fonds d’une organisation liée aux fondamentalistes.

Sa propre arrestation va obliger Yasmin à remettre en question son identité, sa foi et sa place dans la société. Quant à son jeune frère Nasser, jusque là petit dealer de haschich, il se laissera séduire par le discours islamiste et embrigader pour un voyage vers l’Afghanistan.

Ce film souligne bien le risque pour les jeunes rejetés de tomber dans les bras des intégristes. Par là et par son appel à la compréhension, il dépasse les frontières et les stéréotypes.

Vu à travers les yeux de "Yasmin", écrit par Simon Beaufoy, le scénariste de "Full Monty", le film est basé sur un an de recherches et des incidents bien réels, précise son réalisateur. "Nous n’avons rien inventé. Nous essayons de rendre aux gens un peu de dignité et de leur donner une voix".

Source : AFP, lefigaro.fr

Yasmin (Les Films du Safran)

-  Un film de Kenneth Glenaan avec Archie Panjabi (Grande-Bretagne)
-  Genre : Drame
-  Sortie en salles le 06 Avril 2005

Casting :
-  Archie Panjabi : Yasmin Husseini
-  Shahid Ahmed : Faysal Husseini
-  Steve Jackson : John
-  Syed Ahmed : Nasir
-  Archie Panjabi : Yasmin
-  Renu Setna : Khalid
-  Steve Jackson : John
-  Syed Ahmed : Nasir
-  Shahid Ahmed : Faysal