Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

L’hibiscus

 
Cette fois, je passe encore devant lui,
Je vois que ses rameaux penchent légèrement ;
Il a son port habituel où je perçois un soupçon de chagrin.
Longuement je le regarde, jusqu’à ce que je le gêne.
lundi 7 mars 2005.

Je l’examine : Pourquoi me paraît-il d’humeur anormale ?
Une araignée à fleurs y file sa toile !
Le reliant à un gainier luxuriant et arrogant.

Je n’hésite pas un instant à briser cette toile
De nouveau, mon hibiscus se tient droit et digne.
Un peu timide à mon adieu, il exhale un parfum grisant.

Par Tu An, chineseliterature.com.cn

Né en 1923 à Changzhou, Jiangsu, Tu An a été rédacteur en chef aux Editions de la Littérature du Peuple. Il a écrit et traduit plusieurs recueils de poèmes publiés.