Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Je ne suis pas triste

 
Je ne suis pas triste
en pensant à toi.
Tu m’as tant aimé si fort contre toi
Tu m’as tant donné
même si tu n’es plus là
C’est écrit en moi comme un parchemin.
mercredi 23 février 2005.

Je suis tant ta fille
Et je te ressemble
C’est comme un cadeau
Que Dieu m’a fait là

J’ai ton sourire tranquille
Ton bon caractère
J’aime bien embêter
Toi c’était plaisanter
Bon je ne suis pas parfaite
C’est toi qui m’as faite
Avec maman tout les deux tendrement

Quand je contemple le ciel
Je repense à nos longues promenades
Où tu me contais toute la voie lactée
Je savais à peine marcher, déjà je dévorais
Et je voyageais sur une autre planète
A la recherche des étoiles et des galaxies
Une source de vie, de nombreux secrets
Un monde nouveau s’ouvrait sous mes pieds

Quand je me promène dans la rue
Parfois je te vois
j’ai tant ton regard
Que ce n’est que moi
dans un pâle reflet
Toi qui a tant souffert
D’avoir perdu ton père
Et d’avoir survécus à la guerre
Tu voulais nous préserver
D’un monde plein de cruauté

Non je ne suis plus triste
Tu aurais détesté cela
Toi si plein de vie .

Je ne saurais être triste
Je ne pleure plus papa
Je suis bien trop fière
D’un papa comme toi
Je te dois bien ça
Rester toujours droit
Surtout sous la pluie
Surtout si il fait froid

Tu m’as tant donné tant appris
Que je veux continuer
A croquer l’oubli
A contempler le ciel
A poser mes ailes
Et à vouloir offrir
Un peu de douceur
en forme de cœur
Qui jamais ne meurt
Et s’offre comme une fleur
Avec le sourire.

© morjane