Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Des larmes à perte de vue

 
vendredi 31 décembre 2004.

Des larmes à perte de vue
En guise de fin d’année
La terre meurtrière
A balayé
La vie

Un raz de marée
A apportés la destruction
Plus de maison
Plus de raison
Que la folie
Qui est venu
A tout emporté
et n’a laissé
que du désespoir
Et voir ce noir
S’abattre sur l’Asie

La vie s’est enfuit
Désolation
Odeur de décomposition
Avec cette chaleur
Les corps sont jetés
Dans des fosses communes

Pas le temps de trier
pas le temps de prier
Pas le temps de pleurer
Encore hébétés
Ils sont là à s’aider
Leur ventre vide
L’estomac creux
Que de familles en deuil
Que des cœurs arrachés

Je ne peux me réjouir
D’une nouvelle année
Des torrents de larmes
Sur mon cœur l’ont noyé

© morjane