Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Caresse du vent admire lentement

 
mardi 21 décembre 2004.

Caresse du vent admire lentement
Le bisou de ma bouche
Comme il se trémousse
Comme une feuille flottant
Dans le doux firmament

Etoile de neige tombe lentement
Evanescente et légère
Il s’envole lentement
Et tombe sur la clairière
De ton cœur follement
Tu le prends le caresse
il frisonne et s’envole
Tu l’attrapes il se froisse
Tu l’embrasses il fond
En toi langoureusement

Caresse de ta bouche
Sur mon cou lentement
Dépose comme une obole
Un baiser de tes lèvres
Et lentement je frissonne
Et lui m’emprisonne
Mon cœur va exploser
De tant de volupté
Tes lèvres emprisonnent
Mon cœur je suis folle
De tes baisers épicés
Moi la fleur de tes pensées

Caresse d’un instant
D’une nuit d’un jour
Caresses de l’amour
Qui vient nous emporter
Vers un monde de volupté
Parfumées de nos baisers dorées
Juste le temps de s’aimer
Seulement.... l’éternité

morjane