Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Quelle étrange douceur

 
Quelle étrange douceur
Ce rayon de bonheur
Que tu as déposés là
Dans mes bras
C’était un rayon
samedi 27 novembre 2004.

Qui comme une chanson
A pris possession
De moi

Une ritournelle
Qui me donne des ailes
Une mélodie
Qui me donne envie

C’était un rayon
Pas une illusion
Doux comme un bonbon
Qui me donne le ton
De la litanie de la vie

Quelle étrange douceur
Cette étoile de cœur
Que tu m’as donnés
Doux comme un baiser

Elle est scintillante
Chaude comme les blés
Folle comme une fusée
Je suis envoûtée

Quel étrange tourment
Qui me prend soudain
Tu me tends la main
Bien sur que je viens

Et puis soudain le vertige
Et puis ta douce voix
Qui me murmure ma joie
D’être toute à toi

© morjane