Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Que le ciel de son doux sillage

 
Que le ciel de son doux sillage
Laisse voguer mon âme
Et que l’oiseau de mon cœur puisse s’évader
Qu’il parcourt la terre d’un seul trait
Voyageur infatigable
Il ira droit vers toi
vendredi 29 octobre 2004.

Que l’eau claire du torrent assèche ma soif
Que l’eau de tes baisers
Me remplisse de toi
Que le doux lit du torrent m’inonde de joie
Que le ciel s’éclaircisse puisque je pense à toi

Voyageur infatigable à la recherche de ton cœur
Je goûte aux doux vents qui m’accompagnent en riant
L’air chaud des alizés me soulève parfois
Et le sirocco rigole de moi
Maladroite comme je suis, je trébuche déjà
Rien qu’en pensant à la clarté de ton regard

Par delà les montagnes résonne ta voix
L’air soudain est devenu serein
Mon cœur s’emprisonne à portée de ta main
Il est déjà demain et je te rejoins

Que le ciel de son doux sillage
Laisse voguer ton âme
Pour que l’oiseau de mon cœur puisse s’y nicher.

© morjane