Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Comme un ciel d’été flamboyant

 
Comme un ciel d’été flamboyant
Et ardent
Tu as réchauffé mon âme
De feu et de flammes
samedi 9 octobre 2004.

Je ne sais pas pourquoi mon âme est triste
En regardant irradier les étoiles dans tes yeux
Tu es doux comme un pétale de soie
Et ton cœur est aussi pur qu’un diamant
Je marche vers toi le regard droit

Au loin s’illumine la colline
Le rayon du soleil la couvre de son aile
Le regard perçant comme un aigle sur sa proie
tu transperces mon cœur et le broie de bonheur

Et scintille la pluie qui se pose sur moi
Et caresse la brise qui couvre le son de ma voix
Je n’ose respirer de peur de chavirer
Je n’ose regarder la rougeur de mon cœur
Et j’expire sans un bruit dans ton cœur

Au loin scintille en une folle farandole
La douceur du crépuscule qui se pose en nuages
Perles de lumière tamisée orangée
L’air est chargé du bonheur de t’aimer

Et au loin s’envole mon regard
Bien au-delà du présent qui s’endort
Tout repose sans bruit dans un souffle de magie
J’irradie de bonheur je vis dans ton cœur

© morjane