Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Ma meilleure amie s’est tuée

 
Ma meilleure amie s’est tuée
Seule dans sa nuit s’en est allée
Je n’ai rien vu de son histoire
Quand je l’ai sus c’était trop tard
samedi 2 octobre 2004.

Ma meilleure amie a tout lâché
Nos fous rires notre Amitié,
Faut il que son cœur ait débordé
Pour que le chagrin l’ai emporté

Ma meilleure amie m’a quittée
C’était à la fin de l’été
Je n’ai rien vu de son histoire
Quand je l’ai sus c’était trop tard

Ensemble nous avons grandit
Main dans la main comme deux jumelles
Ensemble on affrontait le destin
Quand les matins étaient chagrins

Ma meilleure amie m’a abandonnée
C’était par une nuit étoilée
Je n’ai rien vu de son histoire
Quand je l’ai sus c’était trop tard

Je me souviens de son fou rire
De sa force et de sa volonté
L’hiver fondait dès qu’elle riait
C’était la vie qu’elle incarnait

Ma meilleure amie a préféré
Dire adieu à cette vie qui l’a trahit
Faut il que son cœur ait éclaté
Sous la douleur pour abdiquer

Bien sur je la trouvais étrange
Quand je voyais ses regards absents
Je sentais bien toute cette douleur
Mais elle me disait que cela allait bien
Je la croyais, c’était ma meilleure amie

Ma meilleure amie a choisis
De quitter ce monde de folie
Elle avait donné ce qu’elle avait
Toute sa force et son sourire

Ma meilleure amie m’a laissé
Sur une route un soir d’été
Toute seule je dois avancer
La nuit était si étoilée

Ma meilleure amie a décidée
Je n’osais pas vous en parler
Trop de larmes rien que d’y penser
Pour moi elle est toujours en vie
Et je lui parle quand il fait gris

Ma meilleure amie m’a demandé pardon
Pour cette douleur cet abandon
Elle a aimé plus que sa vie
Et je n’étais moi qu’une amie.
Je ne pouvais lui remplacer
Ce que la vie avait détruit.

© morjane