Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Le cœur a ses frissons la lune sa déraison

 
samedi 28 août 2004.

Le cœur a ses frissons la lune sa déraison
Marcher encore au milieu du ciel
Chercher au plus profond l’Eden
Ce lieu magique
Cet endroit féerique
Où nous serons réunis

Parcourant des monts sans hâte
Savourant l’horizon qui se fond
En une immense voûte céleste
Où nous sommes enlacés
Aussi soudés que tes lèvres
Sur ma peau sucrée

Puis vient le moment de reprendre
La route le cœur emplis de joie
Si tendrement remplie de toi
L’horizon devient frisson
Comme une goutte de rosée
Sur tes lèvres tendrement éveillée

Les jardins sont fleuris
De capucine et de jasmin
Le chèvrefeuille embaume nos pas
Et nous allons d’un pas léger
Chercher ce coin de toute beauté

Parcourant des ruisseaux sans hâte
Nous plongeons avec délice
Dans les cascades de nos baisers
Puis Allongés les yeux levés vers le ciel
Ce sera le doux chant du soleil
Qui taquinera ta peau couleur de miel
Petite abeille moi je viendrai.

Et quand la lueur du crépuscule
Viendra sur ta peau se poser
Les étoiles formeront un lit
Si scintillant de déraison
La douce lune chante sa chanson

morjane