Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Pâle clarté du soleil

 
Pâle clarté du soleil qui vient de naître
Lueur douce et apaisante qui chatoie
De mille douceur aux yeux par le sommeil encore voilé
L’aube vient de s’en aller sur la pointe des pieds
Laissant dans l’herbe encore innocente une touche de rosée,
Que la brise va absorber aspirant ainsi une touche d’éternité
samedi 3 juillet 2004.

Que j’aime ce moment, loin du bruit, du tumulte de la vie
Où tout n’est que promesse d’espérance
Sur cette ville encore endormie
L’aube s’en va, me laissant face à moi le regard troublé
Empreint de tant de sérénité

Que résonne tes pas que tu ne fais pas
Reposant près de moi
Que résonne mon cœur emplis par ton cœur
Et qui murmure le bonheur d’être aimée de toi
Que résonne ce bonheur qui me prend à toute heure
Dès que je pense à toi
Que résonne le silence,
Ce tumulte de l’innocence
Espérant à chaque instant un monde meilleur

Et qu’importe le temps, la direction du vent,
Tes pensées sont les miennes et ton souffle se fait mien

L’air s’emplit de mille senteurs
Envoûtant mes sens à la conquête des tiens
L’air est comme un alizé caressant au passage
La courbe douce de ton visage
Et je souris en pensant à ton charme envoûtant,
Et c’est en rougissant que je sens tes lèvres
Venir me souhaiter une bien douce journée
Avec toi, mon aimé.

© morjane