Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Lorsque l’ombre passe et dépasse les pensées

 
samedi 14 février 2009.

Lorsque l’ombre passe et dépasse les pensées
Lorsque la nuit tombe et cache subrepticement ses baisers
Lorsque la lumière du soir se fait tamisé
Et que le sourire de la terre toute entière disparait
La lune se pare et prépare son entrée.

Tout est calme et puis l’ombre disparait
Les oiseaux dans le ciel se sont dispersés
La nuit pose son manteau dans la douceur de l’été
Et inonde mon cœur de ton sourire mon aimé
Le temps suspend son vol et je reste accroché
Aux battements de ton cœur qui rythme mes pensées.

Au loin la mer se fait douce et les vagues apaisées
Bercent les chagrins des cœurs déchirés
Par le vide et l’absence de leurs bien aimées
Et la lune tout à coup apparait
Pleine et entière elle exige des étoiles le respect
Elle scintille et se prend pour une fée.
Qu’importe ses excès, laissons là s’éclater
Demain dès l’aube elle reprendra sa veillée

La lune s’apaise
et la douceur de la nuit revient s’installer
Tout est si tranquille et semble si apaisé
Qu’on oublie tout le tintamarre de la journée
Et qu’on entend même le souffle de tes baisers
Et que les frissons sur ma peau viennent se poser
Et m’emporte si loin en étant aussi près
De toute la douceur que ton coeur
Sait si bien m’envelopper.

@morjane