Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Elle a cinq ans

 
lundi 10 novembre 2008.

Elle a cinq ans
Elle a cinq ans elle n’a pas d’âge
Elle erre dans la rue la main tendue
Pratiquement nu est son univers
De poussière

Elle erre pauvre ère
Elle avance la main tendue
Ramadhan pas ramadhan
Carême pas carême
Elle erre la main tendue

C’est une mendiante
Dépareillée
Montrée du doigts
Repoussée du bout des pieds
Chassée, maudite
Va ailleurs demander la charité

Elle erre dans un monde incendiaire
La misère quelle horreur
La saleté , va donc future trainée
Elle erre la main tendue
Regard ailleurs
Même pas de peur
Même plus de pleurs
Juste avancer et quémander
Juste un peu d’humanité
La main tendue l’âme nue
Le corps transi
L’âme glacé

Elle erre et n’a pas vu
Un bolide l’a renversé
Son frêle corps a percuté
de ses lèvres du sang jaillit
rouge carmin
Un tendre baiser de la mort
Une poussière d’étoile s’en est allée.

C’est bien trop tard pour la pleurer.

@morjane