Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Il est là, derrière des barreaux

 
dimanche 6 juin 2004.

Il est là, derrière des barreaux
Là où il fait si froid
L’air est électrisé
Par toute cette haine qu’on lui a jeté
Il n’en a que faire
Il sait qu’il est le plus fort

Tel un Don quichotte
Il se bat contre un moulin à vent
Qui brasse l’air
Ce sont ses seuls mouvements
Il ne recule pas
Il sait par avance
Que tout est perdu d’avance
Alea Jacta es, les dés sont pipés
c’est certain, il sera condamné
Il est glacé
Il a peur
Mais ne tremble pas
Tant il ne doute de son choix

Il croit en un monde meilleur
Et même si il a commis des erreurs
Il a fait un merveilleux don
Il ne s’est pas renié
A tout sacrifier, juste pour ses idées

Il est seul derrière ses barreaux
Là où même le soleil est en cage
Il est seul embastillé
Il s’évade par ses pensées
Il est fort de son combat

Mais quel prix devra t’il payer
Pour avoir oser dénoncer
Ce que d’autres commettent en secret
Il a bravé la plus "haute" autorité
Pour sur, il faut le châtier
Le cachot c’est tout ce qu’il lui faut

Il est seul derrière ses barreaux
Il a froid
Il a peur
Mais c’est lui qui sortira vainqueur

Mais quel prix lui fera t’on payer
Pour avoir oser clamer la vérité ?

© morjane

Je dédie ce modeste poème à Hafnaoui Ghoul et à tous ces anonymes correspondants locaux, ses combattants de l’Ombre, qui écrivent au mépris du danger.