Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

L’étoile du soldat de Christophe de Ponfilly

 
Christophe de Ponfilly, homme de coeur et remarquable cinéaste, auteur, documentariste, journaliste, prix Albert-Londres, a réalisé avec L’Etoile du soldat sa première première oeuvre de fiction mais basée sur une histoire réelle d’où sa justesse, sa poésie et sa limpidité.
samedi 25 novembre 2006.

L'étoile du soldat de Christophe de Ponfilly (JPEG)

Christophe de Ponfilly dans L’Etoile du soldat apporte un témoignage intimiste sur l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS, sur le combat de la résistance et du Commandant Massoud son ami ainsi que de l’absurdité de la guerre et des rapports qui peuvent se nouer entre les hommes.

L’étoile du soldat de Christophe de Ponfilly commence par le 11 septembre 2001. Du haut des montagnes afghanes, Vergos, journaliste français, apprend l’attaque des tours du World Trade Center par les terroristes d’Al-Quaïda. Il se souvient... vingt et un ans plus tôt.

Nikolaï est un guitariste russe enrôlé en 1984 dans le chaos de la guerre d’Afghanistan pour livrer une guerre qui n’est pas la sienne. Ce soldat est emprisonné par les moudjahiddins du commandant Massoud qui l’emmènent au cœur des montagnes où se terrent les résistants afghans et Vergos, venu clandestinement en Afghanistan. Tandis que certains veulent sa mort, d’autres se prennent de compassion pour lui. Peu à peu, des liens d’amitié et de complicité se nouent entre le soldat soviétique, le journaliste français, et les Moudjahidines...

Christophe de Ponfilly dans L’Etoile du soldat s’intéresse à une histoire méconnue en Occident, celle de ces soldats embourbés dans ce pays,l’Afghanistan, pris au piège d’un combat terrible et absurde, et aux rapports qui peuvent se nouer entre Nikolaï et les Moudjahidines qui le retiennent prisonnier.

Christophe de Ponfilly qui s’est suicidé le 16 Mai dernier, a toujours été un témoin généreux et humain, se servant de sa caméra pour faire connaître ses combats. Christophe de Ponfilly disait d’ailleurs "qu’une caméra est plus efficace qu’une arme".

Sophie, poesie-amour.com