Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Le ciel couleur de larme

 
dimanche 13 juin 2004.

(JPEG) Le ciel couleur de larme
Perle caressante comme mon âme
Corail sang transparent
Couleur du temps

Une larme éclate en moi
Goût salé couleur de tristesse
Une vague au fond de l’océan
Emporte avec elle cette caresse
Que mes yeux font en pleurant
Amertume de larme
usée à force de couler
Fuite du temps assassine du mal
fait en dedans
Tristesse caresse
de mes jours de pluie infinie

Le vent qui l’emporte la dépose
Loin de mon âme dans un coin du présent
Larme fertile et sensible cœur écorché
Comme un doigt coupé
par le diamant tranchant
Inaltérable comme une griffe
Empreinte de mon âme que rien n’efface
Vague usée par le sel corrosif
de mes pensées

Et le sable emporte avec lui
Cette larme perdue
Noyé au coeur du vent,
se forme se reforme
Au gré de mes tourments.
Enfouis au milieu de nulle part
Et pourtant si présent
Dans mon cœur rouge sang

Et l’ombre que projette
un cœur en diamant
Se brise sur le rocher
du temps
Ressacs de la vague
Lame à double tranchant
Un cormoran passe et
Emporte loin,loin
Un cœur brisé
A force de pleurer

morjane