Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Mon premier est un jour

 
samedi 4 octobre 2003.

Mon premier est un jour
Jour de pluie jour de rage
Jour d’ennui sans courage

Mon deuxième est un pas
Pas chassé pas croisé
Pas jeté pas oublié

Mon troisième est un tout
Tout avoir tout vouloir
Tout perdre tout gâcher

Et le tout forme un vide
Vide complet vide absolu
Vide rempli de tout

Absurdité du néant
Qui me pousse toujours dedans
Qui m’approche quand je m’enfuis
Qui s’enfuis si je viens vers lui

Etre toujours mécontent
Vouloir toujours plus grand
A la recherche de moi-même
Miroir sans tain de mon présent

Grotte obscure où je ne vois pas
La roche pure qui brûle d’éclat
Etre si pur presque transparent
Et moi à peine sortis du néant

Etrange instant que ce présent
Etrange présent que cet instant
Je ne sais pas ce que je dois faire
Je ne fais pas ce que je sais

Peu importe, un jour viendra
Un jour qui sait je comprendrais
Ce qui est en moi et qui me pousse
A être tout sauf ce que je suis

Fuite insensée vers ma nuit
Nuit pleine de sens, je sais je suis.

© morjane