Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

L’amour en toi s’est enfuit

 
L’amour en toi s’est enfuit
pour ne laisser voir que la nuit
corps sans âmes enveloppe charnelle
qu’ elle est belle cette vie.. las
jeudi 18 mars 2004.

Où fleurit des pétales de roses
ronce sera ton lit
où perce l’aurore
le crépuscule te tend les bras
où je bois à la fontaine
chez toi elle se tarit

Et lorsque s’élève mon âme
avec toi elle se damne
Où l’ivresse n’est que jouissance
chez toi n’est qu’impuissance
vide de mots pour mon amour
pleine de maux de non amour
quand je ris tu vomis

Las, désabusé tu égrènes la vie
sans passé sans présent et sans avenir
un temps immobile a la recherche
de rien du tout
car tout n’est qu’aigreur et carcasse
L’âme a laissé sa place à la laideur
cruauté sans nom,
platitude et lassitude résonnent
comme une couronne mortuaire
à l être qui ne fait qu’errer
Tel un fantome égaré sur cette Terre

© morjane