Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Un sourire, rire de toi

 
lundi 22 mars 2004.

Un sourire, rire de toi
Un soupir, pire que moi
Une envie d’allégresse
Une vie de déesse

Sourire de toi
Me tends les bras
Soupire ma voix
Qui se lasse de moi
Parfois....

Et puis vient le silence
Lance qui me pique
Avec insistance
Et puis vient la romance
Danse et m’emmène vers toi

Et puis survient l’indolence
Je suis si bien avec toi
Et voici l’insouciance
Je ne pense qu’a toi

Et puis reste la chance
D’être là blottis contre toi
Et voici que l’errance
Me projette si loin en toi

Un sourire rire de toi
Un soupir pire que moi
Et voici la délivrance
Je m’endors blottis contre toi

morjane