Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Antalya "la Riviera turque"

 
Antalya qui doit son nom à son fondateur Attalos II roi de Pergame au 1 siècle avant JC est aujourd’hui la capitale touristique de la côte méditerranéenne, surnommée "la Riviera turque".
samedi 10 juin 2006.

Antalya, "la Riviera turque". (JPEG)

Depuis la fondation d’Antalya au IIe siècle av.J.C par Attalos II, roi de Pergame, qui l’appela Attaliea, Antalya a toujours été habitée. Les romains, les Byzantins et les seldjoukides occupèrent la ville avant qu’elle ne tombe sous la loi ottoman.

La ville d’Antalya est bâtie sur un plateau calcaire dont les falaises (23m) plongent vers la baie et le vieux port.

Le Quartier du vieux port d’Antalya est située en contrebas de la citadelle,et a été restauré en 1988. C’est le centre touristique de la vile, équipée de nombreux hôtels, de restaurants, de boutiques et d’un bazar. Sur le port, vous pouvez louer une barque pour vous rendre aux cascades de Duden.

A l’ouest d’Antalya, les belles plages de Konyaalti sont très fréquentées, car la végétation verdoyante de la côte (agrumes,pêches, abricots, figues, olives, bananes) et les massif montagneux du Taurus constituent un cadre magnifique. On peux apercevoir clairement le parc national de Beydaglari ( Olympos ) qui est un véritable paradis pour les animaux sauvages.

A l’entrée du Parc National Beydaglari (olympos) se trouve la plage de Topçam sur laquelle est placé un terrain de camping. La Mystérieuse île de Sican est située juste en face de cette belle plage.

Et surtout ne pas oublier l’emblème d’Antalya, le Yivli Minare (minaret Cannelé) qui n’est pas loin du vieux port. Ce superbe minaret fut érigé en 1230 de briques rouges et de faïences bleues. A proximité se trouve la mosquée Alaaddin fut construite au 13ème siècle par le sultan seldjoukide Keykubat 1er Alaaddin.

Antalya est une ville qui ne peut que séduire tant par sa douceur que la beauté et la diversité du paysage. Il y a tant de richesse à découvrir. Le meilleur accueil y est toujours réservé l’hospitalité turque n’étant pas un mirage.

Laurence, poesie-amour.com