Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

La Lune vient me surprendre

 
vendredi 16 mai 2003.

La lune vient me surprendre
Au détour d’une pensée

Je n’ai pas sus comprendre
Ce qu’elle me cachait

Soleil de mes nuits
Tristesse de ma vie
Tout ça s’est enfui
sans un bruit

Une porte qui claque
Un chien qui aboie

Une odeur de jasmin
et puis de pétrole
Un train qui m’emporte
une mer qui me jette

Et ainsi s’achève le festin

Une aube un matin
me prend par la main

Eperdu transie je la suis

J’avance à tâtons
j’ai peur de bouger

J’ai peur de tomber
Où vais-je donc aller ?

Une route sans fin ,
un tunnel un matin

Une vie qui s’enfuis
dans la nuit

Vers qui vais-je aller
Confier mes chagrins ?

Est-ce que l’amour aime
Ma faim ?

Un geste de l’ombre
M’emporte et je tombe

Quel est donc ce marais

où je vais m’engluer ?
Une voix au loin me dit

« viens j’ai faim »
Je m’approche et soudain

tout reviens
Le matin s’installe

ma peur qui s’en va
La chaleur d’une main

Je n’ose trop y croire
Instant illusoire

Où me mènera cette histoire ?
Une route sans fin,

un tunnel un matin
Serais ce mon destin ?

© morjane