Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Lorsque l’on est au fond du puit

 
Lorsque l’on est au fond du puit
Les jours sont gris, nuages de pluie
Mouillent sans bruit
L’âme sombre qui reste dans l’ombre
Rien ne va plus, tout s’enfuit
Le moindre sourire devient soupir
Le moindre mot si plein de maux
De l’aspirine à gogo et des ennuis mort de gris
Les pas que l’on fait
Sont des coups de pieds
On avance à reculons,
on trouve tout bidon
C’est normal, on a le bourdon
jeudi 8 avril 2004.

Nuages de pluie s’approchent sans bruit
Et puis

Trois petits tours et puis s’en vont
Alors la vie reprend son fil
Fil d’Ariane qui nous relie à la vie
Vie de clarté, un pied de nez
A ce qui casse les pieds
Sourire en coin, va t’en loin
Sourire plein de joie
C’est moi le roi
Soupire l’angoisse
Quelle infamie
On me bannie
Ah ! Quelle poisse !

Trois petits tours qui font du bien
Nuages de pluie s’enfuient
C’est la vie....

Trois petits tours qui font du bien
Qui nous emmènent vers des sentiers
Jamais exploré
Qui nous font découvrir l’histoire
De l’autre coté du miroir
La face sombre devient pénombre
L’Obscurité devient clarté
Les ombres deviennent chinoises
En filigrane je disparais
Et j’illumine ce qui est défait
Lumière tamisée, brille la fée

Trois petits tours qui font du bien
Viens je vais te montrer le chemin
Tu trouveras sans y penser
Un monde pleins de bonté
Tu découvriras tant de merveilles
Que ta vie sera un soleil
Lumière vermeille , je t’ensorcelle
Viens, tu verras comme c’est bien.
Il suffit d’y croire et c’est divin
Mon doux chemin, il te convient ?

© morjane