Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Que s’égrène le temps

 
mardi 13 avril 2004.

Que s’égrène le temps
Perle de toi en suspens
J’en attrape une au passage
Caresse de lune doux présage
Ton sourire étincelant
Me ramène chez les vivants
Perle de tes yeux
Suspendu dans le fil du temps

Et que passe le temps
Je câline en rêvant
De si beaux doux messages
Lumineuse et fragile
Je reconstruis une a une
Les traces de ton passage
Perle de corail après perle d’Azur

Et je porte à mon cou
Tous ces trésors de mots doux
Caresses sans âge
De messages pour nous
Fleurs de perles tissées
Mots d’amour pour l’être adoré

Que s’égrène le temps
Il y en a pour tout le temps
Voyage immobile
Dans l’abîme insondable
De nous deux
Paysage sublime
De notre amour qui s’illumine
Et que jaillisse la flamme
Et que s’embrase notre âme
Dans la carillon du bonheur
Rythme à cent à l’heure
Les battements de nos deux coeurs

© morjane