Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Sophie Scholl - Les derniers jours

 
Sophie Scholl - Les derniers jours de Marc Rothemund est l’histoire de Sophie, une jeune fille qui aimait la vie qui s’est posée en 1943 à Munich des questions toutes actuelles, comment réagir face à une injustice quand on aime plus que tout la liberté.
jeudi 13 avril 2006.

Sophie Scholl - Les derniers jours (JPEG)

Dans Sophie Scholl les derniers jours nous sommes à Munich 1943. Tandis que Hitler mène une guerre dévastatrice à travers l’Europe, un groupe de jeunes étudiants forment un mouvement de résistance, la Rose Blanche, appelant à la chute du Troisième Reich. D’obédience pacifique, les membres de la Rose Blanche propagent des tracts antinazis, couvrent les murs de la ville de slogans et invitent la jeunesse du pays à se mobiliser. Le 18 février, Hans Scholl et sa sœur Sophie - qui font partie du noyau dur du mouvement - sont aperçus par le concierge de l’université de Munich en train de jeter des centaines de tracts du haut du deuxième étage donnant sur le hall. Ils sont immédiatement appréhendés par la Gestapo et emprisonnés à Stadelheim.

Durant les jours suivants, l’interrogatoire de Sophie Scholl est mené par l’agent de la Gestapo Robert Mohr, un véritable duel psychologique s’engage. Sophie ment et dément, intrigue et défie, capitule et repart au combat avec une force renouvelée, parvenant presque à désarmer l’adversaire. Puis ce sont les preuves accablantes, les aveux, et l’ultime tentative désespérée de Sophie pour protéger son frère et les autres membres de la Rose Blanche. Touché par le courage extraordinaire de Sophie, Mohr va jusqu’à lui offrir une issue, à condition qu’elle trahisse ses idéaux. Elle refuse l’offre, scellant ainsi son destin...

Tel un journal intime, le film nous offre l’histoire de Sophie, une fille normale à une époque tourmenté. Beaucoup de dialogues, des images simples, des plans particulièrement bien choisis. L’émotion déborde. Comment ne pas être hapé par tant de simplicité et pourtant tant de force ? Les acteurs interprètent magnifiquement ces jeunes gens, dont la seule faute est de vouloir la liberté, et l’on suit, angoissé, captivé, les derniers jours de Sophie.

Laurence, poesie-amour.com