Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Festival Exit, lumières sonores

 
La 13ème édition du Festival Exit "Lumières sonores" s’attache à explorer les interstices ou les franches relations qui se nouent entre les phénomènes sonores et lumineux.
jeudi 30 mars 2006.

Festival Exit , lumières sonores. (JPEG)

Didier Fusillier, son maître d’oeuvre, a fait fort avec ces « Lumières sonores », dont émergent trois oeuvres d’envergure. D’abord le pavillon de musique (et de glace) de Terry Riley, labyrinthe de miroirs qui réfléchit votre image à l’infini et reproduit en rafales vos paroles et vos bruits grâce à des micros dissimulés dans la structure. Puis le spectaculaire ballet de rayons laser « Traceurs de sons » donné dans un brouillard de fumée, d’Edwin van der Heide. Enfin, le sublime bassin d’opale, qui dans la pénombre clapote, s’agite et se ride au gré des ondes acoustiques et lumineuses, de Thomas McIntosh.

« Exit », c’est aussi et surtout du théâtre. Un théâtre « buissonnier », avant-gardiste et souvent révélateur de stars. Le week-end dernier, très « francophone », s’est confirmé le talent de l’actrice et scénographe québécoise Marie Brassard. Son « Peep-show », avalanche de petites tranches de vie d’enfants-adultes et d’adultes-enfants en mal d’amour est un bijou. Le geste juste, le regard pénétrant, l’artiste joue tous les rôles, changeant de voix pour chaque personnage, grâce à un micro habilement trafiqué.

Ce week-end, honneur aux Pays-Bas, avec un metteur en scène détonant : Ivo Van Hove avec son adaptation du saisissant« Opening Night » de John Cassavetes.

Le Festival Exit se déroule du 24 mars au 2 avril à la Maison des Arts et de la Culture de Créteil.

Juliette, poesie-amour.com