Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Un palais transformé en musée à Palm Beach

 
La visite de Whitehall, son opulente demeure de Palm Beach transformée en Flagler Museum, vaut le détour. Cette magnifique résidence de 55 pièces avait été qualifiée par le New York Herald de « palais plus beau que ceux d’Europe par sa grandeur et sa somptuosité ».
mercredi 29 mars 2006.

Un palais transformé en musée à Palm Beach. (JPEG) Ceux qui s’intéressent à l’histoire de la Floride connaissent Henry Flagler. Promoteur hors pair, il a développé le potentiel touristique du Sunshine State à la fin des années 1800 en construisant un chemin de fer reliant les villes du nord, à partir de Jacksonville, jusqu’à la pointe sud de Key West. Il profita ensuite de ce nouveau marché florissant pour construire de grands hôtels le long des plages dorées.

On comprendra que la visite de Whitehall, son opulente demeure de Palm Beach transformée en Flagler Museum, vaut le détour. La visite débute dans le grand hall en marbre blanc de 4400 pieds carrés. Le plafond dépeint l’oracle de Delphes communiquant à Apollon l’inspiration divine des arts et de la littérature. Malheureusement, c’est la seule pièce qu’il est possible de photographier. Les autres sont plus sombres et il est interdit d’utiliser des flashs afin de préserver l’intégrité des lieux. Par contre, pour pouvez visiter les salles de Whitehall sur Internet (www.flagermuseum.us).

Toujours au rez-de-chaussée, il y a une bibliothèque de style Renaissance italienne, une salle de musique (avec un orgue de 1249 tuyaux) qui tenait lieu également de galerie d’art et une salle de bal de style Louis XV. À cela s’ajoute une salle de billard (dont le manteau de cheminée est en pierre de Caen), un salon de style Louis XVI paré de soie et de bois clair, une salle à déjeuner et une salle à manger de style Renaissance française où se tenaient des repas fastueux. Tous les grands lustres et les bougeoirs muraux de Whitehall sont parés de cristaux de Baccarat. Cette résidence a été une des premières aux États-Unis à profiter de l’électricité, du téléphone et d’installations sanitaires modernes.

Le deuxième étage est tout aussi impressionnant avec son boudoir, sa chambre principale et ses très nombreuses chambres à coucher. Sur cet étage, lors de notre passage, il y avait une exposition de pièces d’argenterie du célèbre joaillier Tiffany. Le troisième étage n’est pas accessible au public.

Titan de la finance, Henry Flagler figure au panthéon des grands industriels de l’âge d’or du capitalisme américain, au même titre que les Rockefeller (dont il était l’associé à la Standard Oil), les Carnegie et les Vanderbilt.

Par Laurence, Synthèse de cyberpress