Portail de la Poésie et de la Culture
 
 

Le Douanier Rousseau : Jungles à Paris

 
Henri Rousseau dit le Douanier ne cessa de peindre la jungle puisant l’inspiration au Jardin des Plantes à Paris.
samedi 18 mars 2006.

Combat de Tigre et de buffle. (JPEG) Henri Rousseau est né à Laval en 1844. Il est surnommé le "Douanier" en raison de son emploi à l’octroi de Paris.

C’est seulement en 1886 que sa renommé s’accroit lors de la participation au Salon des indépendants. Le public à l’époque n’apprécie guère sa manière de peindre. Au Grand Palais jusqu’au 19 Juin 2006, l’exposition Jungles à Paris permettra de redécouvrir son œuvre riche et luxuriante.

L’exposition rassemble cinquante œuvres de cet annonciateur du surréalisme portraits, allégories, villes, ainsi qu’une série exceptionnelle de douze "Jungles".

Le clou de l’exposition du Grand Palais est sans doute cette série de jungles. Ces toiles grand format, peintes entre 1891 et 1910, figurent des animaux plongés dans une végétation tropicale luxuriante. Toutefois, "le Douanier Rousseau n’a jamais quitté Paris !", s’étonne Claire Frèches-Thory, conservateur général au musée d’Orsay et commissaire de l’exposition.

Le Douanier rousseau initiateur de ce qui deviendra la peinture naïve sera admiré par André Breton, Max Ernst ou Giorgio de Chirico.

Lorsqu’il mourut en 1910, Guillaume Apollinaire lui écrira son épitaphe.

Nous te saluons
Gentil Rousseau tu nous entends
Delaunay sa femme Monsieur Queval et moi
Laisse passer nos bagages en franchise à la porte du ciel
Nous t’apporterons des pinceaux des couleurs et des toiles
Afin que tes loisirs sacrés dans la lumière réelle
Tu les consacres à peindre comme tu tiras mon portrait
La face des étoiles

Guillaume Apollinaire

Aurélie, poesie-amour.com